Attention aux arnaques à la rénovation énergétique

La DGCCRF vous met en garde sur son site www.economie.gouv.fr « Des entreprises peu scrupuleuses démarchent des consommateurs dans le but de faire signer des bons de commande et éventuellement des contrats de crédit pour des travaux d’amélioration de l’Habitat qui se révèlent souvent sans rapport avec les promesses annoncées ».

Loi Pope , Bilan thermique offert, info isolation, isolation pou 1€….

Devis incompréhensibles, crédits camouflés, labels de qualité mensongers, pressions pour conclure la vente sans délai, travaux bâclés…, de plus en plus de consommateurs sont victimes de professionnels peu scrupuleux qui profitent du succès des énergies vertes et économes pour démarcher de façon agressive des prospects souvent démunis.

Les nombreuses plaintes de propriétaires floués enregistrées par la DGCCRF ont conduit ses services à enquêter sur ce secteur. Les contrôles ont permis d’identifier un large éventail de pratiques commerciales déloyales qui ont fait l’objet de sanctions : 20 avertissements, 22 injonctions et 48 procès-verbaux pénaux en 2015.

Compte tenu des enjeux financiers et de la gravité des manquements relevés, la DGCCRF – sans déconseiller de tels investissements – recommande aux consommateurs la plus grande vigilance, surtout en cas de démarchage.

Quelques conseils pratiques

Méfiez-vous des entreprises qui se réclament d’organismes publics ou de fournisseurs d’énergie.

Prenez le temps de la réflexion et de la comparaison avant de vous décider.

Vérifiez les données chiffrées avancées par le vendeur, certaines pourraient ne pas être à jour, être surévalués, ou ne pas correspondre au type de matériel vendu.

Assurez-vous que les vendeurs bénéficient bien des labels de qualité annoncés.

Demandez des références au vendeur (travaux déjà réalisés, par exemple).

Ne signez jamais un document sans l’avoir entièrement lu.

Des regrets ? Faites usage du délai de rétraction de 14 jours prévu par la loi.

Ne remettez aucun paiement immédiat au vendeur.

Ne prenez pas un crédit à l’aveuglette.

Au moindre doute, faites appel aux services de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).

Avis SYNDEC : et aussi En cas de litige contactez un organisme  tel le Syndec avant d’agir auprès du tribunal compétent.

Publié dans Fiscalité, comptabilité, L'actu des propriétaires